EC665 Tigre - France (ALAT)

L'hélicoptère d'attaque Tigre HAP/HAD de l'ALAT française


Hélicoptère Tigre HAD
(Photo EUROCOPTER)
Hélicoptère Tigre HAD aux couleurs de l'ALAT, armé de 4 missiles air-air Mistral,
de 2 missiles air-sol Hellfire, d'un panier de 22 roquettes et de son canon de 30 mm à l'avant

 

Hélicoptère Tigre HAP
(Photo André BOUR)

Hélicoptère Tigre HAP
(Photo André BOUR)

Hélicoptère Tigre HAP
(Photo Stéphane GIMARD)

Hélicoptère Tigre HAP
(Photo G. DEULIN - EUROCOPTER)
Prototype PT4 du Tigre HAP en camouflage terre-vert-noir, équipé de son canon, de missiles Mistral aux extrémités des ailes, de missiles HOT à droite et de roquettes à gauche

Hélicoptère Tigre HAP
(Photo Patrick GILLIS - GAMSTAT AERO)

Hélicoptère Tigre HAP
(Photo Patrick GILLIS - GAMSTAT AERO)

Initialement 70 Tigre HAP et 10 Tigre HAC étaient prévus avec une option de 40 HAC, en remplacement des Gazelle canon, Mistral et Viviane.

En juin 2001, l'ALAT se prononce pour un appareil multirôle : l'HAD (Hélicoptère d'Appui Destruction), dérivé de l'HAP avec un viseur de toit revu pour le tir des missiles antichar HOT et Trigat. L'état major de l'Armée de Terre française indique que la disparition d'une menace blindée majeure en Europe ne justifie plus la mise en service de 2 hélicoptères spécialisés, dont un exclusivement dédié à la lutte antichar.

La commande de l'Espagne en septembre 2003, participe au financement de la version HAD.

La livraison du premier appareil de série a eu lieu en octobre 2003. Le 16 mars 2005, le premier Tigre HAP est livré à l'école franco-allemande du Luc.

En décembre 2005, l'ALAT se positionne pour remplacer 30 HAP et les 10 HAC par 40 HAD. Les 40 HAD devraient être livrés de 2010 à 2014. L'ALAT serait alors équipée de 40 Tigre HAP et de 40 Tigre HAD.

Le Tigre sera d'abord mis en service au 5em RHC à Pau (à proximité du DAOS - Détachement ALAT des Opérations Spéciales - et de la RESCO de l'Armée de l'Air à Cazaux) puis au 3em RHC à Etain. En juin 2007, les 2 premiers Tigre ont été affectés au 5em RHC à Pau.

Avec les Gazelle Viviane pour la reconnaissance, les Gazelle Viviane HOT (missiles air-sol) pour la destruction, les Gazelle canon et Mistral (missiles air-air) pour la protection, l'ALAT a préparé l'arrivée du Tigre. La mission principale du Tigre est le combat dans la profondeur du dispositif ennemi, la plupart du temps de nuit. Avec la faible autonomie des Gazelle, nécessitant un ravitaillement intermédiaire ; avec leur capacité d'emport limité, nécessitant plusieurs appareils, une telle mission n'était envisageable que pour des cibles à 50 kilomètres et restait très délicate. Quelques Tigre suffiront à la remplir sur une profondeur de 70 kilomètres sans ravitaillement. Ces actions dans la profondeur visent la destruction de postes de commandements, de dépôts, de sites sol-air, de relais hertziens, de batterie d'artillerie sol-sol ainsi que la prise d'une DZ ou la protection d'hélicoptères de manoeuvre (Puma, Cougar, NH90) engagés dans des opérations aéromobiles.

A ce combat dans la profondeur, s'ajoute la mission pour l'appui feu rapproché aux troupes au sol (ou Close-Air Support, CAS), pour lesquels les avions de combat de l'Armée de l'Air n'interviennent plus. Ce type de mission s'est avéré particulièrement utile en Afghanistan, aussi bien pour la reconnaissance avancée pour l'infanterie, que pour l'appui-feu sur la ligne de front. Les Tigre pourront également servir au soutien direct de chars Leclerc : couverture aérienne, éclairage de cibles, protection des flancs.

Avec les BPC de la Marine Nationale, ces actions pourront être menées à partir de la mer. Le Tigre a en effet été navalisé (ce qui n'est pas le cas de l'AH64 Apache).

 

Hélicoptère Tigre HAD
(Photo EUROCOPTER)
Prototype du Tigre HAD en vol

Hélicoptère Tigre HAD
(Photo EUROCOPTER)

Hélicoptère Tigre HAD
(Photo EUROCOPTER)
Premier vol du Tigre HAD de série, le 17 décembre 2010

Hélicoptère Tigre HAD
(Photo EUROCOPTER)

19 avril 2013 : Le premier hélicoptère Tigre de série en version appui-destruction (HAD) a été livré par Eurocopter à la Direction générale de l'armement (DGA).

Parmi les améliorations dont bénéficie la variante HAD figurent deux turbomoteurs MTR390 plus performants qui assurent une puissance en hausse de 14 %, mais également une protection balistique améliorée, un nouveau système de visée optronique, la capacité à lancer des missiles de destruction air-sol Hellfire, une suite de guerre électronique évoluée et un système d'interrogation ami-ennemi (IFF).

 

Hélicoptère Tigre HAD
(Photo AIRBUS HELICOPTERS)
Premier hélicoptère Tigre HAD aux couleurs de l'ALAT, armé de 4 missiles air-air Mistral, de 4 missiles air-sol Hellfire, d'un panier de 22 roquettes et de son canon de 30 mm à l'avant

Hélicoptère Tigre HAD
(Photo AIRBUS HELICOPTERS)

Hélicoptère Tigre HAD
(Photo Stéphane GIMARD)
Hélicoptère Tigre HAD armé d'un panier de 12 roquettes, de 8 missiles air-sol Hellfire, de 2 missiles air-air Mistral et de son canon de 30 mm à l'avant

17 décembre 2015 : Commande de 7 hélicoptères Tigre HAD supplémentaires pour une livraison prévue en 2017-2018. Cette acquisition permettra de disposer d'un parc de 67 Tigre.

En novembre 2016, 60 Tigre ont été livrés à l'Armée de Terre, dont 20 en version HAD et 40 en version HAP, qui seront progressivement transformés en HAD.

 

De juillet 2009 à février 2013, jusqu'à 4 Tigre étaient engagés en Afghanistan. A cette occasion des blindages suplémentaires étaient disposés sur les côtés des cockpit pour une protection renforcée des pilotes.

En 2011, 2 Tigre étaient embarqués sur les BPC Tonnerre puis Mistral pour les interventions de nuit en Libye.

Les 12 et 13 janvier 2013, 2 Tigre HAP ont participés à une opération de la DGSE pour libérer un otage français en Somalie.

Depuis le 13 janvier 2013, le Tigre est engagé au Mali. Jusqu'à 6 appareils y ont été engagés. En 2013, un appareil a été endommagé par 26 impacts mais a réussi à rejoindre sa base.

A ce jour aucun missile Hellfire n'a été tiré en mission.

 

 

Dernière mise à jour le 21 février 2017


Les autres pages de l'article




Commentez cette page