NH90 - ALAT

L'hélicoptère de transport NH90 TTH Caïman de l'ALAT française


NH90 TTH ALAT
(Photo André BOUR)
Hélicoptère NH90 TTH Caïman aux couleurs de l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) française

 

NH90 TTH ALAT
(Photo André BOUR)

NH90 TTH ALAT
(Photo André BOUR)

NH90 TTH ALAT
(Photo André BOUR)

NH90 TTH ALAT
(Photo André BOUR)

NH90 TTH ALAT
(Photo André BOUR)

NH90 TTH ALAT
(Photo EUROCOPTER)

NH90 TTH ALAT
(Photo EUROCOPTER)

NH90 TTH ALAT
(Photo EUROCOPTER)

Hélicoptères NH90 TTH et Tigre ALAT
(Photo EUROCOPTER)
Un hélicoptère de transport NH90 de l'Armée de Terre, escorté par un hélicoptère d'attaque Tigre

Hélicoptères NH90 TTH et Tigre ALAT
(Photo Anthony PECCHI - EUROCOPTER)

 

74 NH90 TTH commandés à fin 2015, sur les 133 attendus initialement par l'ALAT. Les NH90 remplacent progressivement les hélicoptères SA330 Puma.

3 décembre 2007 : commande ferme de 12 NH90 TTH, 8 janvier 2009 : commande ferme de 22 NH90 TTH supplémentaires. 30 janvier 2012 : commande de 34 appareils supplémentaires. 30 décembre 2015 : commande de 6 appareils.

Le premier appareil a été livré le 22 décembre 2011 au GAMSTAT (Groupement aéromobilité de la section technique de l'armée de Terre) à Valence. L'appareil est le premier NH90 TTH en configuration opérationnelle finale (Full Operational Capability).

Le Caïman sera employé au sein de la composante aéromobilité de l'armée de Terre et sera mis en œuvre par l'aviation légère de l'armée de terre (ALAT). Il pourra embarquer 12 combattants équipés avec 5 membres d'équipage, ou bien 20 passagers. L'appareil reprendra les missions dévolues aux hélicoptères de manœuvre et d'assaut (Puma et Cougar) : héliportage tactique de combattants et de matériel, évacuations sanitaires, soutien des civils lors d'opération d'urgence et de crise, recherche et sauvetage, poste de commandement. La technologie déployée dans cet appareil de nouvelle génération va permettre une grande liberté d'action et une permanence tout temps sur le terrain. Sa manœuvrabilité, son agilité, sa résistance, sa capacité de pénétration et son autoprotection vont faire de cet hélicoptère de l'armée de Terre un appareil incontournable de l'aérocombat à l'instar de l'hélicoptère d'attaque Tigre.

L'évaluation technico-opérationnelle conduite par le GAMSTAT a permis de vérifier qu'il répondait bien aux attentes de l'armée de Terre.

Le 27 juillet 2012, un second NH90 TTH a été livré. Il est le premier des 8 Caïmans attendus par le nouveau centre de formation interarmées (CFIA) du Cannet des Maures. L'appareil est destiné à la formation du personnel technico-logistique. Les instructeurs français ont été formés de 2009 à 2011, avec l'aide de l'Australie.

En décembre 2013, les 3 premiers NH90 TTH ont été livrés au 1er RHC de Phalsbourg, ils devraient être opérationnels à l'été 2014.

Fin 2016, 21 NH90 TTH ont été livrés à l'Armée de Terre, sur les 74 commandés. 7 appareils seront livrés en 2017.

Par rapport au Puma qu'il remplace, le NH90 ne dispose pas de trappe centrale pour l'aérocordage. Par contre sa rampe arrière permet de déposer des quads.

Il est prévu que les EC725 Caracal du 4e RHFS soient remplacés par des NH90 d'ici 2022. Les Caracal seraient alors transférés à l'Armée de l'Air.

Le 14 décembre 2018, le premier NH90 Caïman est entré en service au 5em RHC de Pau.

 


Mali 2014-2016

Hélicoptère NH90 TTH ALAT
(Photo Frédéric LERT - AIRBUS HELICOPTERS)
Un des 2 hélicoptère NH90 arrivés à Gao le 3 novembre 2014, volant près des montagnes Hombori, au sud ouest de Gao


(Vidéo Etat-Major des Armées - ECPAD)
Opération Barkhane, mars 2015 : vol tactique d'hélicoptères NH90 Caïman au-dessus de l'Adrar pour récupérer un groupement de commandos parachutistes ayant achevé une mission de contrôle de zone

2 NH90 engagés au Mali fin 2014, 3 en 2016 (les Cougar rénovés ont été retirés en 2016), 4 prévus début 2017.

 

 

Dernière mise à jour le 26 janvier 2019


Les autres pages de l'article




Commentez cette page