helico
Boutique
Emploi

Sommaire :






Dernières Publications

Hélicoptère de lutte anti-sous-marins MI14 de la Marine polonaise
Hélicoptères militaires polonais à Minsk Mazowiecki 2014

Hélicoptère EC665 Tigre HAD de l'ALAT
JPO ALAT à Valence 2014

Hélicoptère à rotors basculants CV22 Osprey de l'US Air Force
En vol avec l'hélicoptère à rotors basculants V22 Osprey

Hélicoptère NH90 de la Marine néerlandaise
En vol avec l'hélicoptère NH90 de la Marine néerlandaise

Hélicoptère AS365 Dauphin, Hellenic Coast Guard
Hélicoptères militaires grecs à l'Athens Flying Week 2014

Hélicoptère NH90 NFH
NH90 de la Marine néerlandaise à Gilze-Rijen 2014

Hélicoptère CH47D Chinook KLU
CH47D Chinook néerlandais (KLU) à Gilze-Rijen 2014


A ne pas manquer :



Produits dans la Boutique

METIER : PILOTE HELICO
Métier : Pilote Hélico

Le pilotage des hélicoptères
Le pilotage des hélicoptères

Calendrier 2014
Calendrier 2014

Poster
Posters
 
passion

Comment devenir pilote ? - Pilote militaire en France

Les différents parcours à suivre pour devenir pilote dans l'Armée de Terre (ALAT), la Marine, l'Armée de l'Air, la Sécurité Civile ou la Gendarmerie

Expériences   Comment devenir pilote

 
 

Devenir pilote d'hélicoptère dans l'Armée de Terre
(Photo ECPA)
Le futur hélicoptère de transport NH90 de l'ALAT. Des hélicoptères de plus en plus modernisés (Tigre, NH90) et mobilisés (Afghanistan, Lybie, Mali)

 

A l'ALAT (Armée de Terre)

L'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT) dispose de la flotte d'hélicoptères la plus importante de l'Armée française. Ce sont d'ailleurs les écoles de l'ALAT qui assurent la formation de base des trois armées et de la Gendarmerie.

Dans l'ALAT les pilotes sont tous officiers (depuis 2009).

Officier sous contrat Pilote (OSC/P)

La filière pilote (OSC/P) est ouverte aux jeunes titulaires d’un baccalauréat au minimum. Cette offre coïncide avec l’arrêt du recrutement des sous-officiers pilotes.

  • Avoir moins de 30 ans
  • Etre titulaire d’un diplôme d’études au minimum du baccalauréat
  • Etre de nationalité française et jouir de ses droits civiques
  • Etre en règle vis-à-vis de ses obligations de la journée d’appel à la préparation à la Défense (JAPD)
  • Présenter les aptitudes exigées pour l’exercice de la fonction (tests spécifiques ALAT)

Formation :

L’officier sous contrat pilote signe un contrat initial de 10 ans et suit une première formation, pendant 5 mois aux écoles de Coëtquidan, puis une formation rémunérée de pilote de combat à l’école d’application de l’aviation légère de l’armée de terre (EALAT) de 24 à 36 mois avant de rejoindre son affectation en corps de troupe.

La formation de spécialité du 1er degré « pilote hélicoptère » est effectuée selon les normes européennes (cours d’anglais aéronautique…) et sanctionnée par l’obtention du brevet de pilote d’hélicoptère.

A l’occasion de leur deuxième contrat, les meilleurs pourront occuper des fonctions de chef de patrouille, moniteur en école de formation ou en régiment, voire commander une escadrille.

Après Saint-Cyr

Après la formation d'officiers à Saint-Cyr, certains élèves peuvent choisir la spécialisation hélico au même titre que l'infanterie ou l'artillerie (L'affectation se fait en fonction des souhaits émis par chacun et du classement). Les élèves rejoignent alors Dax pour y suivre la même formation que les officiers sous contrat pilotes.

 


Dans la Marine

Devenir pilote d'hélicoptère dans la Marine Nationale
 
Devenir pilote d'hélicoptère dans la Marine Nationale
Affiche de recrutement de la Marine Nationale, représentant un hélicoptère NH90

 

Dans la Marine, les pilotes sont tous officiers.

La filière EOPAN (Elèves Officiers Pilotes de l'Aéronautique Navale)

La présélection est celle des pilotes de chasse de l'Aéronautique Navale :

  • Avoir entre 17 et 23 ans et le Bac
  • Ouvrir un dossier auprès du BICM (Bureau d'Information sur les Carrières de la Marine) le plus proche de son domicile (voir adresse sur le site officiel de la Marine www.etremarin.fr). Le recrutement est ouvert tout au long de l'année
  • Présélection à l'Ecole d'initiation au pilotage de Lanvéoc près de Brest, en cas d'échec possibilité de se représenter 2 fois de plus (dans la limite d'âge)
  • Visite médicale au CEMPN (Centre d'Expertise Médical du Personnel Navigant)

La formation de pilote suit d'abord un tronc commun avec les futurs pilotes de chasse puis une spécialisation hélico :

  • 3 promotions par an. Le besoin est de 30 à 40 pilotes par an. La durée totale de la formation est de 3 ans et 3 mois
  • Sélection en vol à Lanvéoc pendant 4 mois. 60 % environ de réussite
  • Cours d'élèves officiers à l'Ecole Navale à Brest pendant 2 mois
  • Cours théorique d'aéronautique à Salon pendant 7 mois
  • Instruction en vol à Cognac pendant 6 mois
  • Obtention du brevet de pilote du 1er degré et choix entre chasse, avions embarqués ou hélicoptères (L'affectation se fait en fonction des souhaits émis par chacun et du classement)
  • Formation de pilote d'hélicoptère à l'EALAT à Dax pendant 8 mois
  • Formation de spécialisation à Lanvéoc pendant 12 mois
  • Obtention du brevet de pilote du 2em degré

Après l'Ecole Navale

Les officiers de Marine qui choisissent la carrière aéronautique (une douzaine par an environ) suivent la même formation que celle des EOPAN.

 


A l'Armée de l'Air

A l'Armée de l'Air, les pilotes sont tous officiers.

La filière EOPN (Elève Officier du Personnel Navigant)

Le parcours initial est identique à celui des pilotes de chasse, suivi d'une formation hélico à l'EAALAT.

La présélection est celle des pilotes de chasse de l'Armée de l'Air :

  • Avoir entre 17 et 22 ans et le Bac
  • Ouvrir un dossier auprès du BAI (Bureau Air Information) le plus proche de son domicile (voir adresse sur le site officiel de l'Armée de l'Air www.defense.gouv.fr )
  • Passage au centre de sélection de Brétigny : épreuves sportives, tests d'aptitude au pilotage, épreuve d'anglais, entretiens
  • Visite médicale au CEMPN (Centre d'Expertise Médical du Personnel Navigant)

La formation de pilote suit d'abord un tronc commun avec les futurs pilotes de chasse puis une spécialisation hélico :

  • Elle débute par une formation au vol sur avion à Cognac, suivie d'un choix entre pilote de chasse, de transport ou d'hélicoptère (L'affectation se fait en fonction des souhaits émis par chacun et du classement)
  • Formation de pilote d'hélicoptère à l'EALAT à Dax
  • Formation au Centre d'Instruction des Equipages d'Hélicoptères à Toulouse sur Fennec

 

Après l'Ecole de l'Air

Après l'Ecole de l'Air, la filière rejoint celle des EOPN à Cognac

 


A la Sécurité Civile

Seuls des pilotes expérimentés peuvent postuler (2500 heures de vol dont 300 heures de nuit, être agé de moins de quarante ans, avoir 12 ans d'expérience de pilote professionnel ou militaire), tout en sachant que bon nombre de pilotes rentrent avec plus de 4000 à 5000 heures de vol !

 


A la Gendarmerie Nationale

Seuls des gendarmes peuvent postuler à cette formation. Après sélection ils suivent le cursus de l'EALAT à Dax.

 


Des pilotes répondent à ceux qui veulent le devenir...

Les questions/réponses affichées ici sont issues de la première version du forum, vous pouvez poursuivre la discussion avec DISQUS à la fin de cette page

 

Quelle armée vaut-il mieux choisir : l'Armée de Terre , la Marine ou l'Armée de l'Air ?

[GH] En tant que terrien je réponds sans hésiter : ça dépend … L'utilisation de l'hélicoptère n'est pas la même dans chacune des armées et le choix dépend un peu des goûts et des couleurs :

  • L'ALAT est plus orientée vers le combat dans le terrain que ses consoeurs
  • L'Armée de l'air utilise plus couramment ses hélicos pour de la protection de bases ou du transport. Cela n'empêche qu'elle assure également des missions intéressantes comme la RESCO
  • Pour la Marine faire des patrouilles maritimes n'est pas forcément enthousiasmant à la longue. En revanche il est intéressant de voyager ou de travailler avec les commandos de Marine etc

En bref les armées sont plus complémentaires que concurrentes et se spécialisent sur des missions différentes (dont je n'ai donné qu'un aperçu caricatural). L'idéal est de confronter l'expérience de gens du métier (toujours plus parlante que les documents publicitaires) et de voir à la place de qui, terrien, marin ou aviateur on aimerait finalement se trouver. Je suis prêt à développer plus longuement pour ma partie. Pour les autres armées je ne connais pas assez la question mais j'imagine qu'il ne doit pas manquer d'aviateurs et de marins prêts à témoigner.

[JL] Dans l'ALAT, il y a plus de place, dans l'Armée de l'air et la Marine on est officier. Sachant que l'Armée de l'air en recrute très peu, et que je suis marin, je ne serais pas objectif !!! Ceci est un long débat, il y a du pour et du contre partout, cela dépend aussi de ce que l'on souhaite faire (la guerre !!, du sauvetage, du transport de généraux, de la lutte anti navire ou sous marine, de l'outre mer à gogo...)

[WV] Je suis dans l'ALAT donc j'aurai tendance à "prêcher pour ma paroisse". Marine et Air, il faut être officier, pas dans l'ALAT. Après selon ce que l'on veux faire en helico. Armée de l'Air : transport de VIP et RESCO pour les plus chanceux. Marine : PEDRO sur Dauphin (Statio à côté du bateau en alerte sauvetage) ou lutte anti sous marine (succession de statio...). ALAT : pilotage de combat (Gazelle,Tigre :-)) transport VIP, dépose de commando, hélitreuillage, grappe pour les Puma et Cougar.

[CW] La Gendarmerie ! C'est celle qui offre au niveau du pilotage la plus grande diversité de missions, une carrière complète de pilote jusqu'à 55 ans, la possibilité d'être totalement autonome au niveau de la gestion de la mission et enfin la chance de faire des secours et des missions de police (soit un travail concret et la sensation de l'utilité au service du public).

[SK] Pour être pilote d'hélicoptère, sans hésiter l'ALAT. Viennent ensuite la Marine, qui présente quand même de belles missions hélicos et ensuite l'Armée de l'Air pour qui les hélicos sont souvent d'anciens élèves pilotes de chasse ou de transport pour qui la formation n'a pas marché et sont donc reclassés en hélicos [Voir la réaction de JL ci-dessous].

[JMI] Tout dépend de ce que l'on veut faire. Pour les missions de guerre c'est l'ALAT, pour les missions de surveillance en mer c'est la Marine et pour être sûr d'être officier c'est l'Armée de l'air. Les missions de l'Armée de l'air sont très sympas aussi ...

[AD] En fonction de la sensibilité personnelle. Je ne me serais pas présenté pour la Marine, je n'aime pas les bateaux ! Dans l'Armée de l'Air les hélicos sont les dernières roues du carosse !

[GB] Eternelle question, à laquelle on ne peux pas vraiment donner de réponse... Chaque armée a sa spécificité dans des missions très différentes. J'ai passé de belles années dans l'ALAT mais j'aurais peut être été mieux ailleurs... Pas chez les marins car je n'aime pas l'eau ! L'Armée de l'air a une réputation plus "cool", due au fait sans doute que tous les pilotes sont officiers, la hiérarchie est donc moins pesante que dans l'ALAT où la plupart des pilotes sont sous-officiers. De plus, dans l'Armée de l'air un pilote est un pilote, c'est à dire qu'il ne fait que du travail aéro, ce qui n'est pas le cas dans l'ALAT où au sol le pilote a un deuxième métier, souvent loin de l'aéro (responsable du parc véhicules, par exemple, ou des masques à gaz !). La paye est aussi différente puisqu'elle dépend du grade. Un plus pour l'ALAT : un sous-officier sera pilote et volera pendant toute sa carrière, ce qui n'est pas le cas pour les officiers qui, lorsqu'ils passent Commandant, deviennent des "pilotes de bureau". On leur assure seulement 40 heures de vol par an, quota nécessaire pour conserver la "solde à l'air" (voir ci-dessous). C'est pareil pour les autres armées, les officiers ne volent vraiment qu'au début de la carrière, soit environ 5 ou 6 ans, et deviennent ensuite des "chefs", donc des donneurs d'ordres... au sol ! [Réaction de JL] Ceci est partiellement vrai pour la Marine et l'Armée de l'Air : il faut différencier 2 sortes d'officiers : ceux issus des grandes écoles (Ecole Navale, Ecole de l'Air) qui eux voleront peu, effectivement, et les OSC : issus des recrutements EOPN et EOPAN. Nous sommes appelés à voler tout au long de notre carrière, et ne sommes pas soumis à obtenir un commandement. Nos filières ont été créées avec la disparition des sous off pilotes ; donc, on pilote... et on ne sait faire que ça ou presque (quelques tâches annexes bien sûr mais pas du même acabit que nos amis de l'ALAT).

[JL] Concernant les choix des filières, un des pilotes affirme que l'ordre de choix est chasse-transport-hélico, et que cela est effectué dans l'ordre de classement. A croire qu'il n'y a dans l'Armée de l'Air et l'Aéronavale que des "cul de promo" aux commandes des machines qui font les ponts aériens sur Sarajevo (sous le feu ennemi) et le service public sur le rail d'Ouessant, pendant les tempêtes !!! Soyons sérieux... Je rejette avec virulence le terme de "déchets" des stages avion, tenu par un autre pilote. Pour preuve, dans ma promo Armée de l'Air, le major Armée de l'Air est aujourd'hui dans le transport et le major Marine est à Dax ainsi que 75% des élèves marins, fanas hélico eux aussi dès la première heure. Désolé pour ce "coup de gueule" mon honneur et celui de mes amis allait en prendre un sacré coup !! (je suppose que les pilotes ALAT ont tenu ces propos, eux aussi tenaillés par le feu de la passion...)

 

Pour vous quel est l'attrait majeur d'être pilote hélicoptère dans l'Armée de Terre, la Marine ou l'Armée de l'Air ?

[NF] Dans la Marine : diversité des machines, avec la perspective NH90 ; diversité des missions (lutte anti sous-marine, lutte anti-navire...) ; spécificité de l’appontage et des opérations maritimes ; statut d’officier pilote permettant d’accéder à un niveau de responsabilité supérieur

[GB] Dans l'ALAT, sans conteste le pilotage tel qu'il y est pratiqué. En effet, c'est du pilotage de combat donc il se rapproche plus de celui d'un pilote de chasse (toutes proportions gardées bien sûr) que de celui d'un pilote hélico de l'Armée de l'air qui ne fait pratiquement que de la liaison. En clair, si on s'intéresse vraiment à ce côté du métier, c'est à dire à l'aspect tactique de l'emploi d'un hélico, ça peut être passionant. En tout état de cause le pilotage dans l'ALAT n'est jamais ennuyeux.

 

Dans l'ALAT, quelles sont les différences entre un pilote officier et un pilote sous-officier (formation, missions...) ?

[WV] Pilote officier : c'est un chef de patrouille, son boulot est de commander plusieurs hélicoptères (de + en + au fur et à mesure de sa carrière) et il est aussi chef de bord c'est à dire qu'il commande aussi sa machine et peut donc avoir les commandes (il passe les brevets de pilote...)

Pilote sous-officier : c'est jusqu'à 1000 heures de vol un pilote et son boulot n'est que de piloter, il répond aux ordres de son chef de bord et au fur à mesure il est de plus en plus efficace et gagne en initiative. Vers 1000 heures il passe chef de bord et devient donc celui qui commande la machine (il a les commandes de temps en temps mais c'est pas son boulot). Il faut environ 5 ans pour avoir 1000 heures actuellement.

[AB] Depuis 2009, tous les pilotes ALAT sont officiers !

 

[MARCO] J'ai 15 ans et je veux devenir pilote d'hélicoptères de combat dans l'alat. Je suis en seconde [] au lycée militaire de Saint-Cyr-L'école est-ce un plus pour mon avenir en tant que pilote ? Je ne sais pas quelle section prendre pour l'année prochaine, j'hésite entre S ou STI , pouvez-vous me conseiller dans cette orientation ? A Saint-Cyr-L'école il me propose de passer le brevet d'initiation à l'aéronautique, est-ce important pour ma carrière ? En fait je voudrais particulièrement piloté sur le tigre mais je ne comprend pas bien le parcours, car il y a une école franco-allemande au Luc, comment y rentrer ? Doit-on passer par le même parcours que les autres hélicoptères ?

[ULYSSE] Tous les pilotes : Tigre, Gazelle, Puma passent par Dax, puis Le Luc pour la formation combat. Et ensuite l'EFA pour le Tigre.

[LOBSTER] Bonjour je suis pilote au 5eme RHC de Pau en attente de stage Tigre... Le chemin qui mène à l'EFA est très long, fastidieux et parsemé d'obstacles... Ceci dit le jeu en vaut la chandelle très certainement, donc bon courage.

 

Pourquoi avoir choisi le militaire plutôt que le civil ? Comment êtes-vous venu à l'ALAT ? A l'Aéronavale ?

[JA] La première raison est l'avantage de piloter des machines qu'aucun civil ne pourrait espérer piloter. La seconde et malheureusement importante, c'est le prix énorme de la formation civile hélicoptère.

[VH] C'est un rêve d'enfant d'être pilote et c'est le seul cursus abordable.

[PG] Par passion de la chose aéronautique, comme 80% des pilotes. Il y a quand même 20% environ de personnes qui font ce métier sans passion véritable si ce n'est le plaisir de piloter. Mais ces gens ne sont pas plus intéressés que ça par l'aéronautique en général. Néanmoins pour la majorité c'est un rêve de gosse qui se réalise, une véritable vocation, qui se concrétise par une grande motivation tout au moins en ce qui concerne le vol car il n'y a pas que ça, loin de là !

 

Combien de pilotes l'ALAT, La Marine et l'Armée de l'Air recrutent-t'elles chaque année ?

[JL] En 2001-2002, sont passés à Dax 14 EOPANS et 6 "bordaches" (élèves issus de l'Ecole Navale). Nos collègues ALAT arrivent par promos de 15 à 20 environ.

[GH] Dans l'ALAT : 30 à 45 places par an pour les sous-officiers. 2 à 6 places par an pour les officiers sous contrat (recrutement BAC +2 / BAC +3)

[WV] ALAT : plus de recrutements que de gens qui réussissent les tests et la formation. La gendarmerie : le recrutement est très faible (ils prennent dans l'ALAT). Sécurité Civile : il faut déjà être pilote avec beaucoup d'heures (genre 3000 heures = généralement des anciens ALAT). Marine et Armée de l'air : c'est les "déchets" des stages pilote d'avions qui deviennent hélico... (désolé mais c'est vrai... enfin de moins en moins) [Voir réaction de JL en fin de page]

[CW] Pour la Gendarmerie actuellement 2 pilotes. Ce chiffre devrait être plus important dans le futur avec l'arrivée de l'EC 145. Ces pilotes sont recrutés parmi les gendarmes en activité ou en école pour les recrutements issus de l'ALAT.

[SK] Gendarmerie : une à deux places par an

[AD] Pour la Sécurité Civile certaines année 0 d'autres 6. Le tout est en fonction des départs et d'éventuelles ouvertures de bases. Mais de toute façon uniquement des pilotes avec de l'expérience aéronautique.

 

[KEVA] J’ai 15 ans et depuis tout petit je rêve d’être pilote. Je suis un fou de l’AS365 Dauphin et j’aimerai devenir pilote sur ce type d’appareil pour effectuer des missions de Service Public dans la Marine Nationale. Mais avant j’ai plusieurs questions auxquelles je n’ai pas de réponses :

  • Doit-on avoir fait obligatoirement maths sup. et maths spé. pour suivre la formation de pilote ?
  • Si on deviens EOPAN, peut-on même si on en le souhaite pas, être envoyé en Outre-mer ?
  • Combien de temps dure la formation pour l’obtention du brevet de pilote d’hélicoptère dans l’aéronavale ?
  • Quel est le salaire moyen d’un pilote de AS365 Dauphin du Service Public (pour les missions de sauvetage car c’est ce métier que je souhaiterais exercer plus tard)
  • Lorsque l’on obtient son diplôme, peut-on choisir la spécialité, par exemple être basé sur les porte-avions ou bien sur les bases de Cherbourg, Le Touquet ou Hyères pour les missions de Service Public

 

[LAGOHELL] J'ai tenté le rêve de ma vie : devenir pilote. J'ai passé le test EOPN à la BA217 (Brétigny) en 1992. Je partais perdant. Mais finalement, sur 40 de la promo, j'étais le seul à finir. L'espoir déchu par une lettre de refus quelques semaines plus tard (pas plus de précisions). Je n'ai pas tenté l'ALAT ou l'Aéronavale, trop dégouté. C'était une grosse erreur ! Il faut partir GAGNANT. La fibre aéronautique vaut plus qu'un tampon Mat-Sup sur son CV !

[PHILIPPE] Bonjour, je suis pilote de Dauphin dans l'Aéronavale depuis quelques années. Voici quelques éléments de réponses à tes questions :

  • Math Sup/Spé nécessaires : non. Seulement si tu fais l'Ecole Navale qui te délivrera un titre d'ingénieur, le statut de carrière et une carrière à postes à responsabilité : commandant opérations, commandant de flottille, école des pilotes d'essai, postes en état-major
  • Etre EOPAN et ne pas partir outre-mer : les postes outre-mer sont armés par la flottille 36F sur Panther et l'escadrille 22S sur Alouette III. Une affectation en site SP passe souvent par une affectation 36F avant ... Alors ce n'est pas garantie de rester planqué en métropole
  • La formation dure environ trois années
  • Le salaire d'un lieutenant de vaisseau célibataire est d'environ 3800 euros net mensuel. Ce salaire n'est pas fonction d'une affectation en site SP ou pas. En revanche il est majoré par des primes : prime d'embarquement, prime de qualification à l'appontage de nuit, prime en opération de guerre etc...
  • On ne choisit pas d'aller en SP pour une carrière entière : c'est impossible. On peut seulement passer par une ou deux affectations en SP au cours de sa carrière. Une affectation dure deux ans. et une carrière entre 17 et 21 ans.

Ce que tu dois savoir : être pilote militaire c'est d'abord être militaire et officier de marine pour un EOPAN. Dans ce cas tu seras amené à faire preuve d'une grande disponibilité en étant pilote embarqué sur frégates et porte-avions : compte 6 mois d'absence par an en moyenne. Mais, si pour vivre ta passion, tu es prêt à beaucoup de sacrifices alors fonce ..

[SKY] Salut tout le monde, je viens de découvrir ce forum où le pilotage de l'hélico est une passion pour tout le monde ! Je suis actuellement en formation pilote hélico dans l'Armée de Terre à Dax. Je vais vous dire mon parcours pour en arriver là ! J'ai un bac S option TI (Technologie Industrielle) et ensuite je suis parti à Grenoble en IUT GTR. J'ai fait qu'un an... pas terrible pour moi. Je me suis donc re-centré sur ma passion : l'aéronautique. J'ai commencé un BTS Maintenance Aero sur Montpellier que j'ai eu avec succès. Parallèlement au BTS, j'ai passé les tests EOPN Armée de l'Air (échec à la commission), tenté EOPAN (pas de réponse...), pris pour navigateur embarqué dans la Marine que j'ai refusé, et j'ai passé les test ALAT ! CSO de Lyon s'est bien passé, à Vincennes les simus sont assez dures (faut avoir une bonne dissociation de l'attention). Nous étions 11 a Vincennes lundi matin : lundi soir il ne restait plus que moi... Tout ça nous amène au mois de juin, visite CEMPN d'admission : bonne grosse visite sur deux jours pratiquement. Succès. Pendant les vacances, réponse du CIRAT. Admis à Saint Maixent pour pilote hélico. Les huits mois qui suivirent à Saint Maix ne sont pas de tout repos. Enfin bon, je deviens sergent et je suis incorporé à l'EAALAT de Dax. J'ai commencé les vols y'a pas longtemps et pour tous ceux qui se sentent démotiver par tous ces tests, accrochez vous ! Ca en vaut vraiment la peine. Courage à tous !

[Marie666] Salut collègue ! Je suis actuellement pilote en attente de stage Puma au 5e RHC de Pau ! Je te souhaite de réussir ton stage pilote pour pouvoir exercer le plus beau métier du monde ! Il te faudra beaucoup de courage et de persévérence... "ça va sans dire mais ça va mieux en le disant !!!" m'aurait dit un de mes moniteurs... Bienvenue dans la famille !

[KM] Quelle chance vous avez d'avoir réussi à intégrer l'ALAT ! Moi j'ai vu mon rêve brisé par un psychologue de la DPMAT qui m' a jugé trop exigeant et ainsi a bloqué ma candidature dans toutes les spé de l'ALAT !!! Je vous explique pas ma déception, à ce jour je passe mon brevet pilote privé. Mon but serait d'être pilote professionnel et même si j'ai une motivation débordante je m'aperçois que mon portefeuille va très vite être essouflé je suis dans une impasse !! En tout cas, félicitations à vous et bonne continuation au sein de vos régiments respectifs ! Amicalement

[JEEP] Oh dis donc cette phrase : "ça va sans dire mais ça va mieux en le disant" je l'ai entendu très souvent au sein de la 03PH04 !!! slt marie je crois que nous étions dans la même promo !!! lol à bientot !!!

 

Expériences   Comment devenir pilote   #Pilotes   ALAT   Marine   Armée de l'Air   Sécurité Civile   Gendarmerie

Dernière mise à jour le 7 avril 2013

 


Les autres pages de l'article :

Introduction - Pilote civil en France - Pilote militaire en France - Les critères d'admission - La préparation des tests - Le cursus de formation - La vie d'un pilote - Pilote civil aux USA ou au Canada - Pilote de SAMU - Les autres métiers HELICO

 


Voir aussi :

La première promotion de pilotes d'hélicoptères formés sur EC120
Premier stage de formation de pilote d'hélicoptères sur EC120 à l'école de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (EALAT) de DAX, le 6 mai 2010
  Simulateur Tigre à l'EFA
Simulation Tigre à l'EFA (Ecole Franco-Allemande Tigre)
  Offres d'emploi des sociétés d'hélicoptères - Recherche d'emploi
Le pilotage des helicopteres, de Georges DOAT
Le pilotage des hélicoptères expliqué par un pilote totalisant 15 000 heures de vol
Le livre est illustré avec des photos d'HELICO PASSION
Livre en vente dans la Boutique HELICO

  Vers les sites de pilotes professionnels et de sociétés hélicos civiles    

 

 


 
Comments powered by DISQUS
 

Réservez votre vol d'initiation au pilotage


UK Tour 2014

Hélicoptère MD902 à Devizes

Marden   Norwich   Devizes   Abingdon   Mildenhall   Earls Colne  Récit jour par jour


Japan Tour 2012

Hélicoptère UH60 japonais à Hyakuri

Kasumigaura   Tateyama   Hyakuri   Komaki   Akeno   Yao   Tokyo   Récit jour par jour


Suivez Helicopassion







Derniers Tweets




Newsletter

Recevez la Newsletter HELICOPASSION
Abonnez-vous gratuitement


Tags hélicoptères

#AH1Cobra   #AH64Apache   #AlouetteII  #AlouetteIII   #AW101   #AW109   #AW129  #AW139   #AW149   #AW169   #B206   #B406   #B407   #B412   #B429   #B430   #B47   #BO105   #Cabri   #Caracal   #CH46   #CH47Chinook   #CH53   #CH54Skycrane   #Comanche   #Cougar   #Dauphin   #EC130   #EC135   #EC145   #EC175   #Ecureuil   #Gazelle   #K1200   #KA32  #KA50   #Lynx   #MD900   #MI14   #MI17   #MI24Hind   #MI26  #MI28   #NH90   #OH1   #OH6   #Puma   #R22   #R44   #Rooivalk   #SH60Seahawk   #S76   #S92   #Seaking   #Seasprite   #SuperFrelon   #Tigre   #UH1Huey   #UH60Blackhawk   #V22Osprey   #X3


Flight over the Grand Canyon


Visit HELICOPASSION's profile on Pinterest.


Evénements

Expériences

 

Hélicos de A à Z

 

Loisirs

 

Services





Haut de page

HELICO PASSION / André BOUR 1998-2014
A proposAutorisations de publicationPublicitéContact