Nîmes 2017

Reportage photos au 60ème anniversaire du Groupement d'hélicoptères de la Sécurité Civile sur la base de Nîmes-Garons, les 20 et 21 octobre 2017


Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)
Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française

 

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)

Pour le Groupement d'Hélicoptères de la Sécurité Civile (GHSC) l'année 2017 est une année importante puisque cela fait 60 ans que les appareils volent au secours des personnes victimes d'accidents, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, notamment en milieu périlleux en mer et en montagne.

Créé en 1957, le GHSC regroupe aujourd'hui plus de 310 personnes dont plus de 200 personnels navigants (pilotes et mécaniciens opérateurs de bord).

Les 35 hélicoptères EC145 de la Sécurité Civile sont répartis entre 23 bases opérationnelles, dont 3 outre-mer, 7 sites de détachement saisonnier et les centres de maintenance et d'instruction de Nîmes. 24 à 28 appareils sont affectés sur les bases ou détachements, 2 appareils sont affectés au centre de formation pour les stages de qualification, de perfectionnement et de remise à niveau, 5 à 9 appareils sont en maintenance.

Bases de la Sécurité Civile
(Illustration DGSCGC)
Bases de la Sécurité Civile, mars 2017

 

En 2016, les hélicoptères de la Sécurité Civile ont cumulé plus de 16 000 heures de vol et secouru 15 560 personnes, soit une personne secourue toutes les trente minutes environ.

Depuis 60 ans, les hélicoptères du GHSC ont effectué plus de 640 000 heures de vol et secouru plus de 350 000 personnes, cela méritait bien une journée porte ouverte.

L'Alouette III, appareil mythique de la Sécurité Civile
(Photo Gilles PACCALET)
L'Alouette III, appareil mythique de la Sécurité Civile

L'Alouette III, appareil mythique de la Sécurité Civile
(Photo Gilles PACCALET)

 

L'Amicale du Groupement d'Hélicoptères de la Sécurité Civile (GHSC), avec le soutien de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC), a organisé l'événement le samedi 21 octobre 2017 sur la base de Nîmes-Garons.

Le vendredi 20 fut réservé à la journée officielle avec les discours, commémorations, hommages aux personnes.

Le jour de la JPO me donnera l'occasion de discuter avec les pilotes et MOB (Mécaniciens Opérateurs de Bord), de voir la base principale de maintenance de tous les EC145 de la Sécurité Civile. De nombreux stands et diverses animations ont été proposées durant cette journée : la Protection civile bien entendu, mais également l'Ecole de Formation de la Sécurité Civile, le SDIS des sapeurs-pompiers du Gard, la SNSM, le SAMU30, la Police Nationale et la Gendarmerie, la Prévention Routière, des simulateurs de vol, des modèles réduits...

Il a été possible d'approcher de nombreux hélicoptères en statique mais aussi d'assister, à deux reprises dans la journée, à des démonstrations au sol et en vol.

 

Hélicoptères EC135 des Douanes, AS555 Fennec de l'Armée de l'Air, EC665 Tigre de l'ALAT et SA365N Dauphin de la Marine Nationale
(Photo Gilles PACCALET)
Une partie des hélicoptères présents : EC135 des Douanes, AS555 Fennec de l'Armée de l'Air, EC665 Tigre de l'ALAT et SA365N Dauphin de la Marine Nationale

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)
Démonstration de l'EC145 F-ZBQH de la Sécurité Civile
avec un hélitreuillage de personnes

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile française
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)
Lors de cette JPO, l'EC135 T2 F-ZBGJ des Douanes basé à Hyères, a fait une démonstration d'hélitreuillage d'un maitre chien avec son animal

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère SA365N Dauphin de la Marine Nationale
(Photo Gilles PACCALET)
La Marine Nationale était présente également avec un Dauphin SA365N

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)
Poste de pilotage du Dauphin

Hélicoptère EC135 des Douanes françaises
(Photo Gilles PACCALET)
Arrière de la cabine du Dauphin, avec la protection contre l'eau de mer au sol. On aperçoit à droite, le brancard posé sur le tarmac contre l'appareil

 

Un appareil de la Gendarmerie et un Tigre de l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) étaient venus pour l'occasion. Ces appareils étaient présentés en statique et ont décollés le soir pour rentrer à leurs bases respectives.

 

Hélicoptère EC135 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Gilles PACCALET)
Hélicoptère EC135 T2 F-MJDG de la Gendarmerie Nationale

Hélicoptère EC135 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC665 Tigre HAD de l'ALAT
(Photo Gilles PACCALET)
Hélicoptère EC665 Tigre HAD F-MBJG de l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre)

Hélicoptère EC665 Tigre HAD de l'ALAT
(Photo Gilles PACCALET)

Hélicoptère EC665 Tigre HAD de l'ALAT
(Photo Gilles PACCALET)

 

Cette Journée Portes Ouvertes fut conviviale et sympathique et tout le personnel présent a été à l'écoute des visiteurs et des photographes en particulier en essayant de leur faciliter le travail. Cela a permis également de rencontrer tous les acteurs de la sécurité et des secours qui apportent leur aide aux victimes 365 jours par an, 24 heures sur 24.

Deux regrets cependant:

- Ne pas avoir pas pu voir voler l'Alouette rouge de la Sécurité Civile qui m'a fait tant rêver étant enfant, et je pense n'être pas le seul dans ce cas.

- Les démonstrations à contre-jour qui ont été particulièrement contraignantes à gérer au niveau photo (mais déplacer la base aurait été difficile !!!)

Remerciements à Fabrice M. Chef des Moyens Opérationnels du GHSC, André B. du Site Helicopassion, Marc S. Agence 3MS et à l'ensemble des personnels de secours.

Gilles PACCALET

 

 

Dernière mise à jour le 3 novembre 2016




Commentez cette page