Chamonix 2018 - Introduction

Journée des 60 ans du secours en montagne, à Chamonix le 16 juin 2018


Hélicoptère EC145 Gendarmerie Nationale
Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale

En 2018, le Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) de Chamonix fête ses 60 ans. 60 ans à survoler les sommets mythiques du massif du Mont-Blanc à bord de leurs hélicoptères, à intervenir pour sauver des centaines d'alpinistes et de randonneurs en perdition.

C'est la mort, dans des conditions particulièrement tragiques, de deux jeunes alpinistes, Jean Vincendon et François Henry, durant l'hiver 1956-1957 (un hélicoptère c'était alors crashé en tentant de les sauver), qui a conduit à la création du secours en montagne en 1958.

Aujourd'hui les secours dans le Massif du Mont-Blanc sont assurés par deux hélicoptères EC145 de la Gendarmerie et de la Sécurité Civile, appuyé en cas de besoin d'un Ecureuil de CMBH, société spécialisée dans le vol en montagne.

A l'occasion des 60 ans, des conférences et des animations étaient organisées à Chamonix, ainsi que des démonstrations d'hélicoptères en terrain réel, à Plan-Praz, face au Mont-Blanc. Ce sont ces démonstrations que nous vous proposons de suivre dans les pages suivantes.

 



Hélicoptère EC145 Gendarmerie Nationale

Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale
Démonstrations d'hélitreuillages en falaise par un hélicoptère EC145 de la Gendarmerie

Hélicoptère EC145 Sécurité Civile

Hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile
Démonstrations d'hélitreuillages par un hélicoptère EC145 de la Sécurité Civile (évacuation sur une remontée mécanique, intervention d'un chien d'avalanche)

Hélicoptère AS350 Ecureuil de CMBH

Hélicoptère AS350 Ecureuil de CMBH
Démonstration de lutte contre un incendie en montagne (dépose de pompiers à flanc de montagne, bambi-bucket) par un hélicoptère AS350 B3 Ecureuil de Chamonix Mont-Blanc Hélicoptères

 



PGHM Secours en montagne - 60 ans de secours 1958-2018 - Chamonix-Mont-Blanc

 

 

Dernière mise à jour le 2 juillet 2018


Les autres pages de l'article




Commentez cette page