Sur la base du secours en montagne de Chamonix

Visite à la base hélicoptère de la Sécurité Civile et de la Gendarmerie nationale à Chamonix, le 9 août 2012 : l'hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale en vol


Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Stéphane GIMARD)
Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale

 

Base du secours en montagne de Chamonix : l'hélicoptère EC145 jaune et rouge de la Sécurité Civile et l'hélicoptère EC145 bleu de la Gendarmerie Nationale
(Photo Stéphane GIMARD)

Base du secours en montagne de Chamonix : l'hélicoptère EC145 jaune et rouge de la Sécurité Civile et l'hélicoptère EC145 bleu de la Gendarmerie Nationale.

Chaque matin, le même dispositif se met en place à Chamonix, sous la responsabilité du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM). Quatre secouristes assurent la première alerte sur la DZ des Bois. Pour transporter les secouristes sur le site de l'intervention, un équipage (le pilote et le mécanicien treuilliste) et son hélicoptère est d'astreinte. Une semaine, l'équipage de la Sécurité civile, la suivante l'équipage du Détachement aérien de la Gendarmerie. Une équipe de trois gendarmes est en place pour réguler les opérations, gérer les appels et cordonner les opérations. Pour compléter ce dispositif militaire, d'autres acteurs sont aussi en disponibilité, à commencer par un médecin urgentiste d'astreinte, dans le cas où l'intervention exige une médicalisation d'urgence de victime.

 

Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Stéphane GIMARD)

Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Stéphane GIMARD)

Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Stéphane GIMARD)

Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Stéphane GIMARD)

Hélicoptère EC145 de la Gendarmerie Nationale
(Photo Stéphane GIMARD)

 

 

Dernière mise à jour le 26 août 2012




Commentez cette page