Baptême de l'air en hélicoptère à Paris

L'hélicoptère Robinson R66 en vol pour la première fois en France, au-dessus de Chambéry


Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)
L'hélicoptère ROBINSON R66

 

Un premier exemplaire de l'hélicoptère ROBINSON R66 à turbine est arrivé chez le distributeur français RECTIMO, à Chambéry. Jean-Jacques TERRY nous transmet les photos de Benoît LANGE réalisées mercredi 6 juillet 2011 sur l'aéroport de Chambéry pour un vol au-dessus de l'agglomération Chambérienne et des manœuvres non loin de la Croix du Nivolet (1547m), dans le massif des Bauges, et au Granier, dans le massif de la Chartreuse. Le dernier-né de ROBINSON est, de toute évidence, à l'aise en montagne.

Le pilote Etienne DE VALICOURT est allé, au printemps 2011, à Torrance en Californie, chez le constructeur américain, pour suivre le stage de sécurité, préalable à l'acquisition de la qualification de type. « Le passage du R22 ou du R44 au R66 demande de une à cinq heures de vol selon l'expérience du pilote. La gestion des pannes sur R66 est plus facile que sur R44 ». Quant au démarrage de la turbine, qui pourrait inquiéter les pilotes qui n'ont que l'expérience des moteurs à piston, Robinson s'est appliqué à le simplifier au maximum.

Franck ROBINSON s'est engagé dans la voie de la démocratisation de l'hélicoptère, au début des années soixante-dix, en imaginant son petit biplace léger R22. Avec le R66, premier appareil de la gamme équipé d'une turbine, le constructeur américain a franchi une nouvelle étape. Certes, les niveaux de prix s'élèvent (le R66 pourrait être proposé sur le marché français à partir de 900.000 dollars hors taxes), mais ils restent sensiblement inférieurs à ceux des machines concurrentes. Avec le R66 équipé d'une turbine Rolls-Royce RR300, ROBINSON s'attaque, en effet, au créneau de l'EC120 Colibri d'EUROCOPTER et vise surtout le marché de remplacement des vieux BELL 206 Jet Ranger, très répandus aux USA.

Devant les ateliers de RECTIMO, sur l'aéroport de Chambéry-Savoie, au premier coup d'œil, le R66 apparaît comme le frère jumeau du R44. La différence est sous le capot. La turbine Rolls-Royce RR300 (300 ch détarée à 270 ch) confère des performances sensiblement supérieures et surtout les conserve avec l'altitude. Elle est plus légère et plus compacte que le moteur Lycoming O540 du R44, d'où une masse à vide inférieure de 77 kg par rapport au R44 Raven. Le R66 est de ce fait un vrai quatre places qui offre 420 kg de charge disponible avec le plein du carburant. Sa masse maximale au décollage est supérieure de 137 kg. L'emport de carburant est également plus important. La turbine étant compacte, elle libère de l'espace pour un grand coffre à bagages.

Le R66 a été certifié aux Etats-Unis par la FAA en octobre 2010. La certification européenne suivra logiquement. En attendant, les premiers clients vont pouvoir essayer cette machine séduisante.

 

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)
Le R66 est suivi d'un R22, à partir duquel sont prises les photos qui suivent

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

Hélicoptère R66
(Photo Benoît LANGE)

 

 

Page publiée le 6 novembre 2011




Commentez cette page